• La demoiselle

    Le développement des muscles nécessaires à l'action des ailes de la libellule  (muscles abaisseurs, releveurs et de torsion des ailes) est remarquable. Pour cette photo, j'ai dû attendre que l'odonate se pose pour l'apprivoiser: elle s'est laissée courageusement approcher à moins de 10 cm.  Bien qu'elle se soit envolée par trois fois, elle a finalement décidé de rester en place.  J'ai ensuite choisi l'angle approprié pour mettre ses yeux et son thorax en valeur (et au point).  J'ai dû me déplacer et attendre que ses ailes ne voilent pas la tête.  Finalement, même à une petite profondeur de champ, j'ai légèrement déplacé ma perspective pour avoir une toile de fond colorée qui ne masquait pas les détails de la demoiselle. J'ai tiré 10 clichés au total pour une séance de moins de 10 secondes.

     

    Nikon D5000, Objectif micro 40mm f2.8, 1/160 sec f8, 800 ISO

    La demoiselle


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :