• Little fly thy summer's play my furry paws have snatched away...

    [Wm Blake and T.j. Worthington]

     

    La saltique (Salticus scenicus) est une petite araignée sauteuse qui, bien que commune, passe souvent inaperçue.  Elles ne mesurent que 5 à 7 mm de longueur et passent leur vie à se déplacer à la recherche de nourriture.  Les salticidae ne tissent pas de toiles comme les autres araignées.  Elles préfèrent bondir sur leur proie qui ne voient rien venir.  Elles ancrent toutefois un filin de soie pour s'accrocher en cas de chute. Bien équipée de huit yeux, dont deux grosses billes globuleuses frontales, la saltique est douée d'une vue de près de 360°. 

    On retrouve communément Salticus scenicus sur les murs réchauffés par le soleil.  Elle vaut la peine qu'on patiente pour la voir évoluer.  J'ai suivi celle-ci un bon 30 minutes jusqu'au moment où elle a fondu sur un petit moucheron qu'elle a dévoré en moins de 5 minutes en laissant derrière quelques restes.

    Le festin de la Saltique

    Le festin de la Saltique

    Appareil : Nikon D5000; Objectif : Tamron 90mm f/2.8G; Mode mise au point : Manuel (MF)

    Exposition: Ouverture : f/8; Vitesse d'obturation : 1/320s; Mode d'exposition : A

    Correction expo. : -0.7IL; Mesure :Spot; Sensibilité : ISO 2500

    Tubes de rallonges Kenko; sans flash ni trépied, mais bien appuyé contre le mur.  

    Assemblage de 8 clichés dans le logiciel Hélicon 3D pour le focus stacking

     

    Le festin de la Saltique

    Photo tirée de mes archives. On voit très bien les chélicères (crochets) largement ouvert de la saltique.  Elles a envenimé sa proie avant de la dévorer.

     

    Le festin de la Saltique

    Vue en 3D (anaglyphe à voir avec les lunettes rouge et bleu) des pièces buccales de la sauteuse où on voit bien les chélicères terminées par des crochets.  Ces crochets servent à injecter le venin visant à paralyser et tuer la proie. Un processus appelé aranéisme.  La photo est tirée de Wikipediahttps://fr.wikipedia.org/wiki/Chélicère

     

     


    votre commentaire
  •  

     


    votre commentaire
  •  Nikon D5000, Tamron 90mm macro 

    Vitesse d'obturation : 1/60s

    Sensibilité : ISO 200 -0,3IL

    Flash : SB-700

    Mode flash : M x 1/64

    Bague d'extension Kenko: 36mm.


    votre commentaire
  • Jardin botanique de Montréal.

    Pendant qu'une nuée de touristes prenait les roses en photo, j'étais à plat ventre dans l'herbe pour tirer le portrait à ces beautés que l'on piétine sans vergogne.  Et pourtant...

    ...que de magnificence notre station debout et cette colonne vertébrale prétentieuse nous cachent.

    Jeunes et flexibles notre tête est ailleurs dans les nuages de l'insouciance... plus vieux la peur des qu'en-dira-t-on nous retient, et trop vieux les courbatures nous empêtrent. Dans un cas comme dans l'autre, beaucoup de ce que la Nature façonne nous est inconnu... (J.B.)

    Nikon D5000, objectif Nikkor 40mm micro, à main levée. L'identification a été rendue possible grace au magnifique ouvrage du Frère Marie-Victorin: Flore Laurentienne.

    Fleurs des champs

     Oxalis stricta

     

    Fleurs des champs

     Cynoglossum amabile (Firmament)

     

    Fleurs des champs

     Silene cucubalus (Silène enflé)


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique